Retour

Du 01 octobre au 12 octobre 2022

Tous les jours de 14h à 18h sauf le lundi

Ce qui nous lie... à l’inouï

Maison de la Culture d'Arlon

Deux installations de Stéphanie Laforce à la Maison de la Culture d'Arlon dans le cadre des Laboratoires Numériques Ephémères du CACLB.

Lire plus

Fermer

Artiste multimédia et compositrice, Stéphanie Laforce crée ses propres univers. Elle construit des interfaces poétiques interactives et compose des pièces de musique électroacoustique, mixte et environnementale. De concerts en expositions, d’installations-interventions intérieures/extérieures en performances, elle décloisonne les pratiques à travers des choix de représentations qui allient poésie, histoire et présence corporelle. Sa démarche tente de répondre à une question essentielle : quelle est la place de l'humain dans un monde machinique ?

Ce qui nous lie... à l'inouï
Stéphanie Laforce présente une installation sonore interactive dans une nouvelle version créée spécifiquement pour la Maison de la culture. Un ensemble d’élastiques dessinent l'espace, leurs lignes transpercent la salle d'exposition et en soulignent l’architecture.  Ces cordes sont rendues musicales par l’intermédiaire d'un système numérique conçu par l’artiste. Le visiteur est invité à les actionner, à jouer de cet instrument de musique interactif en temps réel, à se plonger dans une exploration physique et sensible du son.
Une expérience de (re)connexion intime ou collective qui peut être expérimentée par tous et à tout âge !

Parlophone, 2021
N’hésitez pas à sonner, nous sommes tous là !
Avec les contributions musicales des compositeurs de la FeBeME-BeFEM 
Fédération Belge de Musique Électroacoustique: Laurent Delforge, Raphaël Vens, Kristof Lauwers, Roeland Luyten, Thibault Madeline, JeanLouis Poliart, Donika Rudi, Todor Todoroff, Dirk Veulemans, Les boucles absurdes.

L'artiste Stéphanie Laforce à invité les compositeurs de la Fédération Belge de musique électroacoustique à créer trois fois trente secondes de contenu sonore pour cette installation. Durant la période de confinement, privés de salles de concerts, les compositeurs ont continué à produire chez eux. Cette installation offre au visiteur la possibilité d’écouter à l’intérieur des appartements. Sonnant à la porte des différents compositeurs il devient l'instigateur d'une composition aléatoire. Le Parlophone est une interface entre le privé et le public, l’intimité et la rue, un espace où se côtoient de multiples individualités. Chaque sonnette, calligraphiée à la main, contient trois séquences audio. Le programme choisit aléatoirement la lecture de l'une d'entre elle afin de rendre l'expérience musicale plus riche en découvertes.


Ces installations sonores sont présentées à la Maison de la Culture d'Arlon (Parc des Expositions, 1 - 6700 Arlon).

Tout public
Entrée libre

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.