Présentation

 
© photo: Bruno Tillière © photo: Bruno Tillière Site bas © photo: Bruno Tillière Site bas, halles à charbon © photo: Bruno Tillière Site archéologique © photo: Bruno Tillière

Patrimoine

Montauban, écrin verdoyant au cœur de la forêt gaumaise, où se sont rencontrées, à travers les époques, tant de formes de l’activité humaine : archéologie, industrie du fer, architecture moderne, légendes, art contemporain. Autant de regards variés mettant à profit le cadre naturel de pierre, de bois, d’eau et de feu.

Le site de Montauban présente deux parties distinctes. Dans les fonds de vallée, sillonnés de cours d’eaux, se succédèrent du XVe au XIXe siècles des forges, des fourneaux, des halles, une maison de maître.
 Sur le haut promontoire, un refuge fut occupé dès l'époque celtique et durant le haut Moyen-âge, suivant la typologie de l'«éperon barré». Levées de terre, fossés, murs de barrage, donjon sont encore bien visibles. S’offrant au promeneur, ils rappellent la légende des Quatre Fils Aymon. C’est Montauban qui livra, lors de fouilles en 1958, d'importants bas-reliefs d'époque gallo-romaine, provenant de monuments funéraires romains démantelés pour servir à la fortification du site. Parmi ces blocs figure la très célèbre « Moissonneuse des Trévires ». Pour les abriter, le Musée gaumais fit construire le non moins célèbre musée lapidaire, serti dans le sol par l'architecte Constantin Brodzki. Le site est jalonné de roches et de sources, cernant le donjon médiéval, supports de l'imaginaire féerique qui a attaché à Montauban des épisodes chevaleresques de la légende des Quatre Fils Aymon, victimes de Charlemagne.

Plus de renseignements sur Montauban: Musées Gaumais

Nature

« Quatre saisons pour cinq sens. 

Faune et flore se découvrent à petits pas 

Fascinent ceux qui regardent, écoutent, touchent, goutent et sentent

Palette aux couleurs infinies

Teintes pastelles aux lavis de rouille

Camaïeux irisés sur l’aile d’un papillon

Reflets d’ardoise sur des plumes, vert tendre printanier 

Bleu métallique du martin pêcheur

Bruissements d’insectes et clapotis d’eau

La saveur des fraises sucrées et de la framboise

Tiédeur de la pierre

Se piquer aux chardons, caresser la fougère 

Se perdre quelques instants dans les joncs  

Et s'assoir enfin sur le mur de la digue.Voilà Montauban. »

Bruno Tillière

 

Le site naturel de Montauban-Buzenol est composé d’une faune et une flore exceptionnelles et sauvages. Vous pourrez complétez votre visite par une balade sur les sites haut et bas en empruntant les chemins de randonnée et découvrirez les particularités de ce site qui associe art contemporain, histoire et nature.

 

Renseignements :

www.sietalle.be

www.soleildegaume.be

Situation

Un centre d’art contemporain au cœur de la Grande Région Actif depuis plus de trente ans dans le Luxembourg belge, le CACLB s’est établi aux confins des communes d'Etalle et de Virton, sur le site de Montauban-Buzenol, en 2007.

À la croisée des chemins transfrontaliers de trois pays – la France, le Grand-Duché de Luxembourg et la Belgique – Montauban présente une situation privilégiée au cœur de la Grande Région (moins de 50 km de Luxembourg et 90 km de Metz).
Cette proximité géographique avec d’importantes institutions comme le MUDAM, le Casino Luxembourg, le Centre Pompidou-Metz, l’Orangerie de Bastogne ou le CEC « La S Grand Atelier » de Vielsalm permet aux visiteurs de se plonger dans l’art contemporain dans des espaces particuliers aussi riches en termes de nature, de patrimoine, de modernité ou d’initiatives culturelles.

La nouvelle infrastructure originale en containers sur le site de Montauban-Buzenol constitue en outre un atout considérable pour inscrire la province du Luxembourg dans le développement artistique et architectural de la Grande Région.

 

 
 
 
 
 
 
 
situation caclb